OnDijon, métropole intelligente et connectée

La métropole et la ville de Dijon conçoivent et imaginent la métropole du futur, intelligente et connectée. Première étape : la création d'un poste de commandement unique et partagé avec les 23 communes du territoire. Objectifs : optimiser et mutualiser les équipements urbains (feux de circulation, éclairage public, caméras...) afin de faciliter la gestion de l'espace public. 

Imaginer et construire la métropole du futur

inaug_ondijon_plaque_LCH_7056

Parmi les facteurs majeurs de mutations économiques et sociétales, actuelles et à venir, le numérique est sans doute le plus puissant. Dijon métropole et la Ville de Dijon conçoivent et imaginent la ville du futur au travers d'un projet résolument innovant et structurant pour l'avenir du territoire.

L'humain au cœur du projet

La création de "Dijon métropole intelligente et connectée" est d'abord une démarche collaborative. Cette métropole intelligente s'élabore grâce à la réunion des idées et des forces créatives des habitants des 23 communes et de l'ensemble des acteurs du territoire. Cette dimension humaine, collaborative et ouverte, est au cœur du projet dijonnais.

Dans cette démarche partagée d'innovation territoriale, la technologie numérique se met au service de l'humain, et non l'inverse. Ce projet  permettra de co-construire des services innovants, de faciliter le quotidien des citoyens et des entreprises, d'améliorer le cadre de vie, de développer le mieux-vivre ensemble et de faire progresser la transition écologique.

La métropole intelligente de demain, ce sont d'abord les habitants qui la font.

Gestion centralisée des équipements urbains connectés

Le 11 avril 2019, le premier chantier innovant a été inauguré : il permet la gestion centralisée de l'espace public et de l'ensemble des équipements urbains connectés des 24 communes composant le territoire : feux de circulation, éclairage, vidéo-protection, services de voirie...

Le tout est piloté depuis un seul poste de commandement.

Cette solution technologique permet de moderniser et d'améliorer l'efficacité de l'action publique, de développer l'économie numérique sur le territoire et d'accroître son attractivité.

Améliorer le quotidien des habitants

La gestion centralisée de l'espace public et des équipements permet de mettre en œuvre rapidement de nouveaux services pour les citoyens.

Depuis son smartphone, le citoyen pourra, dans un second temps, signaler un problème sur la voie publique (éclairage en panne, mur tagué, sac poubelle sur le trottoir,...), gérer ses demandes administratives ou encore optimiser ses déplacements dans la métropole. 

Brochure de présentation de OnDijon (février 2019)

Format : PDF Poids :3,33 Mo

télécharger

Les objectifs

  • Réaliser des économies très importantes sur les consommations d'énergie (mise en place d’un éclairage LED sur 93 % des installations de la métropole. À lui seul, le remplacement de l’éclairage par des LED doit générer plus de 65 % d’économies d’énergie sur 12 ans), la maintenance de l'éclairage public et les interventions sur la voirie grâce à une gestion plus efficace.
  • Favoriser une plus grande transversalité entre les différents services, entre les agents, afin de générer une meilleure coordination, contribuant ainsi à faciliter le quotidien de tous.
  • Améliorer la sûreté de l'espace public et développer une meilleure coordination en cas de gestion de crise, par des moyens regroupés et par l'utilisation de nouvelles technologies d'informations performantes, comme outils d'aide à la décision et à la communication.
  • Développer une information plus transparente auprès des citoyens et des élus, contribuer à renouveler la démocratie participative et la gouvernance locale. Une communication en temps réel avec les services municipaux sera possible grâce à des applications citoyennes. Ils pourront transmettre des informations depuis leur smartphone (présence de détritus sur la chaussée, arbre à terre, voirie déformée, etc.) et obtenir un suivi de la prise en compte de leur signalement. Autre exemple de ce que peut apporter ce dispositif : Dijon Métropole lance un partenariat avec « Lulu dans ma rue », une conciergerie de quartier numérique, sous forme d’une plateforme d’entraide ou de vente de services entre particuliers.
  • Développer l'attractivité numérique en partageant nos données issues de la gestion de services publics avec le monde de l'économie numérique. 

Concrètement

3dOnDijon-Scène9

Avec une plateforme unique, développée par Citelum et dénommée Muse®, les agents suivront sur des écrans l’état et l’activité des équipements urbains connectés. Ils pourront par exemple déclencher l’abaissement d’une borne escamotable pour laisser passer un véhicule de service ou de secours. Les écrans afficheront également des alertes transmises par des passants témoins d’un accident de la circulation, par exemple, à l’aide de leur smartphone. Les agents coordonneront alors l’envoi des secours en exploitant la géolocalisation des véhicules d’intervention.

Dans le même temps, les agents pourront adresser un message à la personne ayant envoyé l’alerte pour l’informer de l’arrivée des secours. L’accès de ces derniers sera facilité par le pilotage des feux sur leur trajet, tandis que des informations affichées sur les panneaux municipaux informeront les automobilistes de l’accident et les inviteront à modifier leur itinéraire.

Les différents services de la métropole pourront aussi accéder aux informations relatives au patrimoine urbain des communes, planifier efficacement les interventions de maintenance et informer leurs partenaires de l’état d’avancement des travaux. Chaque équipement bénéficie d’une fiche d’identité, de sa géolocalisation et de son historique. En cas de dysfonctionnement constaté sur l’un d’eux, les agents seront prévenus et pourront diligenter une intervention. Les équipes sur le terrain recevront, sur une tablette numérique, un récapitulatif des tâches à accomplir ; elles enverront une notification une fois le travail effectué.

Les rapports et analyses produits par la plateforme permettront également d’optimiser le fonctionnement des équipements et la gestion des coûts. Ainsi, un éclairage de chaussée pourra être réduit en fonction de la fréquence de passage des véhicules mesurée sur une période. L’éclairage des parcs pourra, lui, être modulé grâce à des capteurs de présence.

Comment ça marche ?

Les missions du poste de commandement : regrouper les grandes fonctions liées à la gestion de l'espace urbain // piloter, coordonner et entretenir les équipements // développer un ensemble de nouveaux services numériques pour les habitants

Des économies significatives à la clé

  • Par la création du PC unique en remplacement des six postes de contrôle actuels (ou centres d'informations)
  • Par la rationalisation des interventions sur la voie publique
  • Par la mise en place d'un nouveau mode de gestion de l'éclairage public

Ces économies significatives seront réinvesties dans de nouveaux équipements et le développement de services innovants. 

Une démarche unique en France

La démarche "Dijon métropole intelligente et connectée" s'avère très innovante car elle intègre l'ensemble des équipements et services publics, de façon globale et interconnectée. Une fois les principaux jalons expérimentés, la métropole pourra partager les enseignements et les innovations du projet "Smart City", dans un esprit collaboratif avec d'autres territoires en France et à l'international.

Un groupement, lauréat du marché

Dijon métropole a attribué au groupement composé de Bouygues Énergies & Services (filiale de Bouygues Construction) et Citelum (filiale du groupe EDF), avec SUEZ et Capgemini, le contrat pour la réalisation et la gestion pendant 12 ans du poste de pilotage connecté des équipements de l’espace public des 24 communes de la métropole.

Le poste de pilotage, qui sera opérationnel dès 2019, remplacera 6 postes de contrôle actuels (PC Sécurité, PC Police Municipale, Centre de Supervision Urbaine, PC Circulation, Allo Mairie et PC Neige).

Grâce au numérique, le poste de pilotage permettra de gérer à distance, de coordonner et d’entretenir la plupart des équipements urbains de la métropole (feux de circulation, éclairages, vidéoprotection, services de voirie, etc.) afin de faciliter la gestion de l’espace public.

34000
points lumineux rénovés 100 % LED, soit 65% d'économie d'énergie au terme du contrat
269
caméras de vidéoprotection renouvelées
113
carrefours équipés de la priorité aux bus
180
bâtiments sécurisés et connectés au poste de pilotage

Chiffres-clés

Métropole intelligente : les prochaines étapes

Des retombées positives pour les citoyens et le territoire

La transformation numérique de l'économie constitue, à bien des égards, une révolution majeure porteuse d'opportunités dans tous les secteurs d'activités. En devenant "smart city", la métropole dijonnaise choisit de s'adapter à cette révolution numérique. Au cours des prochaines années, cela se concrétisera par :

  • la modernisation de ses institutions pour mieux répondre aux besoins des citoyens dont le mode de vie a fortement évolué ces dernières décennies
  • le développement de nouveaux services innovants, destinés à faciliter le quotidien des habitants mais aussi des entreprises, et à améliorer le cadre de vie.
  • la création de nouvelles solidarités territoriales entre les communes rurales et urbaines de la métropole dijonnaise et au-delà. Ces dynamiques solidaires naîtront du partage d'idées innovantes, de la mise à disposition des données ou encore des retours d'expériences des communes.
  • l'augmentation de l'attractivité du territoire : à titre d'exemple, les équipements intelligents seront une importante source de données qui intéresseront les développeurs et qui créeront ainsi une nouvelle attractivité économique pour l'agglomération.

L'Open Data au cœur du projet

Le chantier de métropole intelligente est naturellement lié aux données numériques. Une partie de la croissance économique se construit grâce à l'exploitation de ces données numériques, que nous produisons collectivement et individuellement, croissance stimulée par l'investissement massif des grandes entreprises dans le numérique.

Les données numériques issues de la gestion des services publics constituent un nouveau type de bien commun dont l'usage et la diffusion relèvent de l'intérêt public.

L'open data (i.e. données ouvertes) est une démarche visant à rendre accessibles à tous, via internet, des informations d'intérêt public et général utiles à la communauté. Cette démarche doit plus que jamais s'inscrire au cœur des missions de service public des collectivités territoriales.

À travers ce projet de métropole intelligente et connectée, Dijon métropole met en place une gouvernance locale de la donnée en étant à la fois facilitateur de l’ouverture des données, pour offrir de nouveaux services à ses administrés, et garant de leur bonne utilisation.

Les données publiques : sources d'opportunités

L'ouverture des données publiques apporte davantage de transparence et de formidables opportunités pour un ensemble d'acteurs de la métropole dijonnaise. Elle permet notamment :

  • aux citoyens, aux touristes, aux journalistes de s'informer et de contribuer activement
  • aux chercheurs d'alimenter études et travaux
  • aux développeurs web de créer des services innovants basés sur ces données
  • aux entreprises d'inventer des services à valeur ajoutée autour des données

Un incontournable : la protection des données personnelles

Dijon métropole souhaite encourager le développement de l'open data et des opportunités qui en découlent et, dans le même temps, mener une politique volontariste pour la protection des données personnelles.

D'une part, la métropole rend accessibles les données issues des services publics (éclairage, circulation, eau...) aux entreprises locales du numérique, et favorise ainsi l'innovation et le développement de nouveaux services pour les citoyens.

D'autre part, consciente des écueils et limites de l'Open data, elle met en place une gouvernance locale de la donnée, en fixant un cadre pour garantir les droits des utilisateurs et la protection des données personnelles. 

europe bandeau_FEDER

La Cité internationale de la gastronomie et du vin

En 2021, la Cité internationale de la gastronomie et du vin ouvrira ses portes à Dijon. Ses missions : valoriser le Repas gastronomique des Français et mettre en avant les Climats du vignoble de Bourgogne, tous deux inscrits au patrimoine mondial de l'Unesco. Lieu symbolique s'il en est, la Cité se situe précisément au 1er kilomètre de la route des grands crus. Cet espace foisonnant devrait attirer un million de visiteurs par an.

Un système alimentaire durable pour 2030

Manger mieux, sainement, en développant les filières locales : Dijon porte un projet original qui la place parmi les références françaises en matière d’agroécologie.